Yoste, sur les traces de Petit Biscuit

Tous deux ressemblant à un gamin hirsute, mais ayant une maturité artistique assez folle pour leur jeune âge, Yoste et Petit Biscuit ont beaucoup de points communs. Si le second cité commence à se faire connaitre dans le monde entier, Yoste n’est pas encore reconnu de façon internationale. Focus sur un grand espoir de la musique électronique.

Le 15 Février dernier, le jeune talent australien dévoilait son tout premier projet intitulé Try to be okay. Six morceaux d’une grande qualité dans lesquels Kurt Sines, de naissance, se montre polyvalent, imbriquant différents instruments et une voix, la sienne, complètement suspendue dans le temps, à la manière d’un Chet Faker. La guitare semble être le meilleur ami de Yoste, à l’instar de Petit Biscuit dans son morceau Sunset Lover ; elle l’accompagne quasiment dans toutes ses productions.

Yoste, c’est une voix faite pour le rock, dans un univers pop surplombé par des productions électroniques, lui permettant d’attirer un large public, et d’être aujourd’hui l’un des artistes australiens les plus écoutés. Le titre Chihiro, probablement le plus complet de son EP, atteint pas moins de 25 millions de streams.

Malgré son jeune âge, Yoste évolue considérablement vite dans la sphère musicale et prépare déjà une tournée internationale, qui passera notamment par Paris. Dans le même temps, il prépare déjà son deuxième projet. Elle est pas belle la vie ?

En attendant sa venue dans la capitale française, on s’écoute le fameux Chihiro !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *