Les sorties du mois de janvier

Ne voulant pas faire un article trop long, dans le but de me concentrer sur moins de projets pour ne pas fournir un travail bâclé, j’ai choisi de ne vous en présenter que trois projets ce mois-ci, à savoir Marabout de Swing, YË de Sopico, et Scary Hours de Drake. Mais en ce mois de janvier 2018, il fallait aussi surveiller Affranchis de Sofiane, la KiwiBunnyTape de Nelick, ou encore Sans Titre #7 de Grems.

 

Swing – Marabout : 19/01/18

Swing, pour ceux qui ne connaissent pas, est un rappeur belge issu du collectif « L’Or du Commun » (ou ODC), intimement lié à Roméo Elvis. Swing était alors, jusqu’à maintenant, le backeur de l’auteur et interprète de « Drôle de Question » sur ses concerts. 

Swing a annoncé la sortie de son projet le 4 décembre 2017. Marabout est alors son premier EP solo. Le premier extrait de son projet est dévoilé le 14 décembre 2017, avec le clip « Cercle », mixant rap et refrain chanté de façon rythmée par Swing. 

« Corbeaux », deuxième extrait de Marabout, est mis en ligne sur YouTube le 7 janvier. On y retrouve encore ce rap harmonieux, et ce chant rythmé. Et c’est un aspect présent dans tous les morceaux de l’EP. Un autre point important de ce projet de 10 titres, c’est la construction des morceaux. Tous sont centrés sur un thème, et Swing ne s’éparpille pas. Ses textes racontent une histoire, sa vision des choses, ou sa vie. En fait, on pourrait comparer la musique du membre de l’ODC à un rap romancé. « Richesse » par exemple, explique que « la seule richesse est intérieure », et cette idée est reprise et argumentée tout au long du morceau. 

Dans son titre « Mama », la chanteuse Blu Samu intervient sur un couplet en anglais. Une jolie voix qui se marie à la perfection avec le doux univers de Swing. En autre collaboration, Le Motel a placé deux prods sur cet EP, sur les morceaux « Corbeaux » et « Rivage ». Le fidèle compagnon de Roméo Elvis soutient donc toute la petite famille belge.

Ce n’est que le premier EP solo de Swing, mais il bénéficie de la forte popularité du rap belge pour démarrer sur les chapeaux de roues. 

 

Drake – Scary Hours : 19/01/18

Drake a créé la stupeur en sortant cet EP de deux titres, Scary Hours, sans aucune annonce préalable. Est- ce une manière de se faire pardonner pour sa discrétion de ces derniers mois, ou de teaser ses fans sur la venue imminente d’une projet type album/mixtape ? Ça reste un mystère. La seule chance d’être au courant de la sortie de ces deux titres avant tout le monde aurait été d’être présent à la petite fête privée organisée à Memphis, lors de laquelle il aurait diffusé « God’s Plan » et « Diplomatie Immunity » en avant-première.

 

God’s Plan transmet un message positif sur le futur de Drake, expliquant que le futur était dans les mains de Dieu. Du vrai Drake sur une prod trap, avec les variations de tonalités auxquelles il nous a habitué. La frontière est assez fine entre le rap de ce morceau et le R’n’B.

Diplomatic Immunity est dans un style complètement différent. C’est du kickage pur et dur, sans sonorité R’n’B. Le titre est construit sur un sample de « Triumph » du Wu-Tang . Diplomatic Immunity fait référence à son immunité dans le rap game, comme les hommes politiques ont une immunité.

 

Sopico – YË : 26/01/18

est le nouveau projet de Sopico, membre de la 75ème session. Il ne le considère pas vraiment comme un album, comme on a pu beaucoup l’entendre, mais plus comme un LP. Cependant, il défend plus l’appellation « projet », qui est plus vaste. Avec la montée en puissance de l’artiste, sa sortie était très attendue dans le rap français. Comment Sopico allait il structuré ce projet ? Qui allait-il inviter ? Allait-il rester dans la famille 75ème session ?

La sortie du projet a été révélée officiellement le 1er décembre, à la fin du morceau Bonne Étoile, qui est d’ailleurs le premier titre de YË.

La première chose à savoir sur ce projet, est que Sopico l’a produit lui-même, bien qu’il l’ai bossé au sein de la 75ème Session. Les deux seuls featuring présents sur YË sont avec Sheldon et Népal, rappeurs et producteurs du collectif. C’est alors un peu comme la réunion des couteaux-suisses du Dojo. 

Au niveau des morceaux clipés, le 1er décembre est sorti Bonne Étoile, dans la série Unplugged, puis Sopico a dévoilé Arbre de Vie le 17 décembre, en enfin J.Snow le jour de la sortie de YË.

YË nous offre des sons vraiment très différents. Bonne Étoile, avec une guitare en guise d’instru, est doux et tendre. On y trouve aussi des morceaux trap comme Paradis, ou encore J.Snow faisant penser un peu à Volcano. Arbre de Vie est un titre avec un rythme assez dansant, bien qu’un peu mélancolique. Ce projet est très varié, tout en restant dans le style et l’univers de Sopico. Même si certains morceaux peuvent avoir un aspect « énervé », l’ensemble du projet est cohérent, reste doux, et vraiment joli. 

Bref, Sopico a réussi à transformer l’essai en confirmant son talent à travers ce projet parfaitement réalisé.

 

 

 

 

Marie Sineux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *