Sneaker All Stars 2K18

Ce dimanche 14 octobre avait lieu à Toulouse la deuxième édition du Sneaker All Stars chez Hoops Factory. L’évènement de vente de sneakers avait donc un large terrain à sa disposition. En dehors d’une certaine activité commerciale, les organisateurs de l’évènement proposaient d’autres activités en lien avec la culture sneaker. Battle de danse, terrain de basketball à disposition, et même un DJ présent toute la journée, à savoir Simon Tayebi, le Sneaker All Stars avait tout pour se passer dans la joie et la bonne humeur. Le Sneaker All Stars a été créé par Paul Urbain, Loick Drean et Axel Tournan, qui ont rajouté cette année Jérémi Roqueplo à l’équipe. Tous ont mis du cœur à l’ouvrage pour cette nouvelle édition. Dans Ton Jukebox est alors allé à la rencontre de Jérémi Roqueplo afin de comprendre un peu mieux cette démarche, et s’intéresser à la culture sneaker si présente dans le hip-hop.

DTJ : D’où vient cette initiative de créer un évènement sneaker à Toulouse ?

Jérémi : Moi à la base j’étais client. J’ai eu l’opportunité d’être pris par les organisateurs de cet évènement, ils m’ont fait confiance. Aujourd’hui j’ai pu ramener un graffeur, Karim le H, qui a 25 ans de taf derrière lui. Il y a aussi un DJ, Simon Tayebi. On a beaucoup de soutien aussi avec le compte Instagram MyProtein, LoudSoulsCustoms, qui est un gars à plus de 20 000 abonnés. Toute la communauté de Toulouse est présente, on croit au projet.

DTJ : Tu fais quoi toi de base pout t’être greffé au projet ?

Jérémi : Je me suis associé avec mes amis qui ont un groupe d’évènementiel, GDHB, qui ont le monopole sur Toulouse en soirée hip-hop, trap US. Ils ont fait beaucoup de pub.

DTJ : Quel est le but de cet évènement ?

Jérémi : Le but c’est de ramener la culture sneaker à tout le monde, c’est un style, une mode, une culture. Avant pour choper une paire on faisait la queue, maintenant ça se passe sur internet, sur les téléphones. Grâce à cet évènement, on peut trouver des paires qu’on ne trouve pas chez Foot Locker, ou dans les magasins habituels.

DTJ : Justement, en terme d’exposants, il y a qui ?

Jérémi : En gros exposants de la ville on a le shop Excklusive ou encore Yoan et Julien qui sont chez Size. Julien Custom a notamment fait un gros buzz sur un pack qu’il a réalisé pour Mbappé. Niveau custom, de Toulouse, on a également Docteur Sneaker, qui ont fait des paires pour tous les joueurs de foot, dont Mbappé aussi, et LoudSoulsCustoms.

DTJ : Il y a des particuliers aussi ?

Jérémi : On a un couple qui est là avec de la Yeezy, de la Off-White, toutes les paires du moment.

DTJ : Il y a combien d’exposants aujourd’hui du coup ?

Jérémi : Aujourd’hui on a 11-12 exposants il me semble. Après, il y a plus ou moins de tables par exposant, en fonction des vendeurs. Certains peuvent avoir 8 tables, comme d’autres peuvent en avoir seulement 2. Ça dépend ce qu’ils vendent.

DTJ : Vous attendez combien de visiteurs aujourd’hui ?

Jérémi : On verra bien ! À 11h40, on est déjà à 100 entrées, et que de la prévente. Ça me plait.

DTJ : L’année dernière vous en avez eu combien ?

Jérémi : L’année dernière c’était beaucoup moins, on était à 150. Il y avait eu moins d’ambiance, moins d’organisation. Tout est en place cette année.

DJT : Les sneakers c’est un passion pour toi ?

Jérémi : Oui, mes parents me prenaient pour un fou, à chaque fois que je rentrais le soir, je cachais une paire de chaussures sous mon lit pour pas qu’on m’engueule. Et aujourd’hui, justement, ils vont venir, je vais leur prouver et leur montrer ce que j’ai fait, je suis très fier de moi.

DTJ : T’as combien de paires chez toi ?

Jérémi : Chez moi j’en n’ai pas beaucoup, j’ai 20 paires, mais c’est les paires que j’ai toujours voulu avoir. Il y a d’ailleurs ma paire qui est ici, la Rétro Black 3 Cement. C’est des paires que j’ai toujours voulu avoir, mais à un prix moindre que ce qu’elles coûtent. En faisant beaucoup de recherches sur les réseaux, avec des amis, sur des groupes Facebook spécialisés.

DTJ : Tu vas craquer aujourd’hui tu penses ?

Jérémi : Ah là… J’ai la carte Vitale au cas ou ! Je pense que je vais me prendre une petite paire oui. J’en vends d’ailleurs aussi, j’ai mon stand.

DTJ : Ta dernière paires c’était quoi ?

Jérémi : Ma dernière paire c’est celle que je porte aujourd’hui, une Nike x Off-White Foam. Elle coûte 800€ et par exemple je l’ai eue à 180€, juste parce qu’il n’y avait pas la box avec, et qu’elle a était un peu portée.

DTJ : Il vous rapporte cet évènement ?

Jérémi : Alors il nous rapporte de la visibilité pour la culture sneaker auprès de tous les passionnés. Il nous rapportera un statut financier pour pouvoir faire des événements dans les années qui vont venir, plus concrets et plus construits. Sur un terrain de basket, pouvoir faire un évènement sneaker c’est une chance et c’est très cohérent. 

Loick Drean, co-fondateur du Sneaker All Stars

DTJ : J’allais justement demander si vous contiez implanter l’évènement dans d’autres villes ?

Jérémi : Bien sûr ! Il y aura Paris, Bordeaux, peut-être Madrid, on va voyager ! Tout va bien se passer.

DTJ : Tu vois vraiment un lien toi entre la culture hip-hop et les sneakers ?

Jérémi : Bien sûr ! C’est les B-Boys, c’est les breakers à l’époque, c’est les Puma Suède. Je pense au groupe Run DMC avec les Adidas, ça a été révolutionnaire. Kanye West est le premier non-athlète à avoir signé avec Nike. On est vraiment en cohérence avec tout.

DTJ : Il y a quand même une petite concurrence pour vous sur Toulouse avec Sneaker Side ?

Jérémi : Sneaker Side pour moi ça a été un évènement sneaker, c’est tout, ça s’arrête là. Ça a juste servi à vendre des paires, des places, et des tables. Nous on vend 40€ la table, on n’est pas chers. On a une bonne communauté qui nous soutient, et on veut vraiment rendre un évènement sneaker original, plus construit. D’où la conférence de Max Limol, un gars qui est énormément respecté dans le milieu, qui a écrit un livre (« Culture Sneakers, les 100 basket mythiques »). C’est le Pape de la sneaker. On est très contents de l’avoir parmi nous.

DTJ : Oui, il y a plusieurs activités je vois. Il y a des gens qui jouent au basket, il y a Simon qui mixe.

Jérémi : On a un terrain de basket pour tout le monde oui, on a également le DJ pour toute la journée. Si les petits veulent jouer au basket il n’y a pas de soucis. Un dunker professionnel sera présent durant la journée. Il y aura la conférence, un show hip-hop, des battle de danse.

DTJ : L’interview touche à sa fin. Le site s’appelle Dans Ton Jukebox. Tu mets quoi dans ton jukebox en ce moment ?

Jérémi : J’écoute l’album de 6lack en ce moment, ça me met la pêche. J’écoute aussi Young Thug, Drake, XXXTentacion, Lil Peep. Je suis dans ce mood-là.

DJT : Merci beaucoup Jérémi !

Jérémi : Merci à toi. Je voulais juste remercier tous les partenaires. Gilbert Joseph, Docteur Sneaker, Julien Custom, Yoan de chez Size, MyProtein, Simon Tayebi, MyShoes. Tout le monde !

Le Sneaker All Stars 2K18 a finalement accueilli 550 personnes ce dimanche 14 octobre, soit plus de 3,5 fois plus que l’année précédente.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *