Luidji, rappeur storytelleur

Ludji. Ce nom ne vous dit peut être pas grand chose, pourtant c’est l’un des rookies du rap qui devrait exploser en 2019. Pourquoi ? Tout simplement parce que ses premiers morceaux lui ont donné suffisamment de crédit pour que le monde du rap soit les yeux rivés sur la sortie de son premier album. On sait d’ores et déjà qu’il sera publié en 2019, mais ça s’arrête là. Pas de date. Pas de nom. Pas de pochette. Le rappeur parisien assume totalement son fil musical conducteur : le storytelling.

Fort d’un univers particulier, Luidji allie musique et movie, en faisant de ses clips des pellicules cinématographiques, qui se suivent et finiront par raconter une histoire. Grâce à cette unicité, le rappeur a été plébiscité par la production de la série américaine « Ballers » pour que son morceau « Vent d’Hiver » soit utilisé lors d’un épisode. Preuve de la force d’un concept qui surpasse des statistiques, en termes de streaming par exemple, constamment placées au devant de tout.

Depuis 2016 et le son « Foufoune Palace », qui est devenu l’appellation de son actuel label, Luidji enchaine les morceaux, attisant la curiosité d’une audience exponentielle et remplissant une playlist très variée. Dans « Vent d’Hiver », il se montre mélancoromantique, à l’instar de Krisy dans « Julio & Sa Gogo Danseuse ». Avec le récent « Mauvais réflexe », celui qui a grandi à Aubervilliers et Issy nous prouve qu’il peut également se muer en véritable puncheur. Ayant évolué dans des environnements parisiens totalement différents, Luidgi use de son vécu pour développer plusieurs facettes. Un rappeur talentueux, donc, mais aussi et surtout polyvalent. Polytalent quoi.

En attendant avec impatience son tout premier album, on s’écoute la dernière pépite de Luidji, « Femme Flic » !

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *