Lord Esperanza – Drapeau Noir

Lord Esperanza

Présentation :

Lord Esperanza fait partie des nouveaux rappeurs en vogue dont on entendra bientôt beaucoup parler. Caractérisé par sa trap implacable, ses multiples multisyllabiques, sa technique et sa voix dont il fait ce qu’il veut, j’ai voulu en savoir plus sur celui qu’on verra partout dans les prochains mois, et par la même occasion, vous éclairer sur le sujet. Principal acteur du Grünt 31 avec Eden Dillinger, Lord Esperanza a sorti son EP Drapeau Noir le 3 mars, projet auquel cette chronique est dédiée.

À 20 ans, le MC est déjà validé par des hauts noms du rap game comme Roméo Elvis. Et pour cause, cette renommée est méritée.

Ses projets :

Son premier EP Hors De Portée, sorti en 2015 et disponible sur les plateformes de streaming, annonce déjà la couleur musicale de l’artiste, à savoir un flow hors du commun et des punchlines bien envoyées. Fin 2016, il sort un EP avec le rappeur Nelick, formant tous les deux le duo PALA$$, intitulé Acid Rose Garden. Ces deux projets sont disponibles en téléchargement gratuit sur Haut Culture. Lord Esperanza a également fait irruption dans le monde du rap grâce à ces feauturing avec les membre du High 5 Crew (H5C) ou encore Django, notamment sur Bête et Méchant et Killcam. Pour résumer, le MC a inondé la toile de sons depuis 2 ans, aussi bien avec des morceaux construits qu’avec des freestyles.

 

Drapeau Noir

Drapeau noir est sorti Vendredi 3 mars 2017. Lord Esperanza avait auparavant sorti 2 extraits inédits de l’album sous forme de clips : Comme Tous les Autres et Emily.

 

 

Les thèmes :

Le nom « Drapeau Noir » peut être vu comme une déclaration de guerre au rap game, sous forme d’égotrip bien-sûr. C’est d’ailleurs un thème récurrent dans les morceaux de Lord Esperanza, et encore dans cet EP. On le retrouve d’ailleurs sur l' »Interlude » de l’album, composé entre autres du freestyle Fluck du rappeur, ou Emily.

Au delà de son côté égotrip, le MC dévoile une dimension plutôt romantique en abordant le sujet sensible de l’amour sur Comme Tous Les Autres, « Danse Avec Les Ombres » ou encore « Drapeau Noir ».

On retrouve aussi un aspect assez dénonciateur du système dans lequel nous vivons sur certains titres. « L’insolence Des Élus » annonce d’ailleurs la couleur par son titre. Dans « Love Yourself », on distingue des phases allant dans ce sens également, comme par exemple : « On sait c’que les puissants font Tant d’appelés pour si peu d’élus Ici faut vaincre pour convaincre ».

La musicalité :

Les influences musicales très diverses de Lord Esperanza se font beaucoup ressentir dans Drapeau Noir. En effet, on distingue des morceaux assez différents dans leurs styles, de » Aujourd’hui Encore » à « Love Yourself » en passant par « L’Insolence Des Élus ». Dans l’interview de DavyCroket, Lord qualifie lui-même sa musique d’un « ensemble de contre courants tumultueux ». Le rappeur n’hésite d’ailleurs pas à introduire des passages chantés dans ses morceaux, sur « Origines » par exemple, contrastant ici encore avec son insolence verbale et vocale de certains titres comme Emily.

 

Drapeau noir est, 1 jour après sa sortie, déjà 8ème du classement des albums hip-hop/rap en France sur Itunes. Le jeune rappeur de 20 ans est donc en train de se faire tranquillement une place bien à lui dans le milieu du rap français.

 

Une pensée sur “Lord Esperanza – Drapeau Noir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *