Les Arctic Monkeys et leur évolution

On sort un peu du rap pour parler des Arctic Monkeys. Ce groupe de rock britannique m’a accompagné tout au long de ma jeune existence. Ils ont beaucoup évolué depuis leurs débuts il y a 13 ans, et je voulais revenir dessus.

Les Arctic Monkeys, à la base, c’est des ados boutonneux anglais en veste Adidas qui exercent timidement leur passion mais donnent tout en studio. Leur identité a beaucoup évoluée, et s’est métamorphosée ces dernières années. Est-ce un changement de style, un léger virage, ou un agrandissement de leur répertoire ?

L’évolution : les faits

Alex Turner est le chanteur du groupe, et est perçu comme le leader dans la mesure où il est sur le devant de scène. Mais le batteur Matt Helders n’a pas moins de place. Sa présence musicale est très marquée depuis les débuts du groupe, du moins l’était. Il est également très populaire auprès des fans.

Ces dernières années, on a assisté à une évolution de Alex Turner, de sa façon de chanter, mais aussi de son attitude scénique. Par conséquence, leur musique mute aussi. C’est flagrant sur leur dernier album « Tranquility Base Hotel & Casino », qui n’a pas fait l’unanimité. Il est moins violent que les autres, plus calme. Matt Helders est plus effacé, le piano prend le dessus sur la batterie. Alex Turner s’est créé un personnage de crooner. Quand on le voit en live, c’en est presque énervant, et vraiment peu naturel. « Tranquility Base Hotel and Casino, la frustration!! Je l’attendais tellement, mais ils sont partis dans des trips (un peu arrogants à mon goût), et il ne reste plus grand chose des Arctic de mon adolescence. » m’a-t-on même dit. Je clique souvent sur des vidéos de live, et j’aime bien ça, mais heureusement, la musique s’écoute avant de se regarder. 

Pourquoi ?

Une des raisons naturelles et logiques de la mutation de la musique du groupe, est leur évolution personnelle. Eh oui, entre 2006, l’année de sortie de « Whatever People Say I am, That’s What I’m Not », et aujourd’hui, les musiciens ont grandi. 13 ans séparent 2006 et 2019. Ils ont pendant longtemps sorti des chansons assez sentimentales, touchant énormément les jeunes. Ils n’ont peut-être plus l’âge, ou l’envie d’écrire des chansons d’ado. Ils ne s’inspirent plus des mêmes choses, et n’ont pas la même vie qu’avant. Alex Turner a 33 ans aujourd’hui, plus 20 ans comme lors de la sortie de leur premier album. Je suppose alors que, au-delà des paroles et de notre inspiration, quand on grandit, notre façon de voir la musique, nos envies, nos goûts musicaux, changent. 

Regardez un live de Secret Door à l’époque et un de Four out of Five, la différence est flagrante. Le physique des jeunes hommes a autant évolué que leur musique, que leur attitude. Sur celui de Secret Door, leur timidité est touchante.

Dans tous les cas, les Arctic Monkeys d’aujourd’hui, on les aime ou ne les aime pas, mais leurs paroles ne peuvent pas être négligées bien souvent. Alex Turner a la poésie dans le sang, et ce depuis toujours. Tous ont un sens très aiguisé de la musique, et ça leur empêchera à vie de sortir quelque chose de médiocre.

Vos souvenirs

La plupart des 18-35 ans (voire moins ou plus), ont des souvenirs sur des chansons des Arctic Monkeys. Tout le monde en a entendu parler, et beaucoup ont accroché, que ce soit par effet de mode, ou par réel attrait pour leur musique. Moi par exemple, c’est I Bet You Look Good On The Dancefloor qui m’a le plus marquée. Je l’écoutais avec mes soeurs, souvent sur le trajet pour aller à l’école. C’est devenu notre chanson culte. Je vous ai questionné sur Instagram (@DansTonJukebox ou @mariesineux) pour que vous témoigniez. Tous les souvenirs sont volontairement évoqués de manière anonyme. 

  • « Quand j’étais plus jeune, mon rêve était de faire l’amour sur Crying Lighting des Arctic Monkeys. » Ce groupe a généré bien des fantasmes, de part la sensualité de beaucoup de leurs titres. Celui-ci est tout à fait honorable. Une personne m’a même avoué avoir fait sa première fois sur I Wanna Be Yours. Une autre aborde « le sex appeal d’Alex Turner » qui a dû charmer pas mal d’ados.
  • « J’écoutais souvent Fluorescent Adolescent pour courir, et pendant toute ma terminale j’ai écouté l’album AM, surtout pour réviser le bac. » On voit qu’il y a des courageux ça fait plaisir. Écouter les Arctic Monkeys en bossant, et en faisant du sport, c’est en effet très motivant. « Je les écoutais souvent quand j’allais courir pour me vider l’esprit, ça me motivait et me rappelait que des bonnes choses » ajoute quelqu’un d’autre. C’est peut-être grâce à eux qu’on réussira notre vie et qu’on aura notre Summer body, qui sait ?
  • « Pour moi les Arctic Monkeys, c’est à fond dans ma chambre en prenant ma douche, c’est mes soeurs et moi dans la voiture à donf, c’est les rocks en soirée sur I Bet You Look On The Dancefloor, c’est moi toute seule dans ma voiture en passant par toutes les émotions, et les concerts. » Une autre personne a d’ailleurs évoqué un concert particulier. « J’ai vu un concert incroyable des Arctic Monkeys au Reading festival en Angleterre en 2014« .

 

Dans tous les cas, le jour où ce sera la fin des Arctic Monkeys, et j’espère que ce jour arrivera après ma mort, il restera des souvenirs, énormément de souvenirs. Et comme dit sagement le grand Oxmo Puccino « Ce qui tient debout c’est tous ces souvenirs, il y a que les souvenirs qui tiennent debout ».

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *